[Retours d’expérience] Alexandra Caussard – Cover Dressing

Cover dressing

Est ce que vous pourriez vous présenter?

Je m’appelle Alexandra Caussard. Je suis journaliste de formation et responsable du pôle Recherche & Prospective de l’association Cover Dressing, qui s’occupe des questions liées à l’habillement des personnes en situation de handicap. Mon rôle consiste à analyser les données recueillies en ligne ou sur le terrain par les membres de l’association concernant les contraintes et habitudes de consommation des personnes ayant un handicap. En fonction de ces informations, nous élaborons avec les entreprises de prêt-à-porter des solutions inclusives pour améliorer l’ergonomie des vêtements, le conseil client, le parcours d’achat, les stratégies de communication, etc…

Alexandra Caussard

Pour vous c’est quoi l’innovation inclusive?

Pour moi, comme pour le reste de l’association, l’innovation inclusive est davantage une façon de réfléchir qu’un processus technique figé. Elle consiste à trouver des solutions qui, en prenant en compte les contraintes d’une minorité, profiteront à l’ensemble de la population. Elle suppose donc d’adopter un schéma de pensée indépendant de la notion de « norme » tout en se laissant la possibilité d’être surpris par ses propres recherches.

En pratique est ce que c’est facile à mettre en place? Pourquoi?

Oui et non. Dans la pratique, les solutions que nous proposons sont plutôt simples puisqu’elles reposent sur des procédés techniques et technologiques existants. Mais leur mise en place suppose que nos interlocuteurs, les acteurs de l’industrie de la mode, aient conscience des enjeux et des bénéfices de cette approche. Le principal défi, pour nous, est donc de sensibiliser les entreprises au bien-fondé de la démarche inclusive et de les convaincre de la plus-value (sociale, financière, marketing, etc.) que représente l’investissement dans cette forme d’innovation.

Quels enseignement avez-vous tirés de vos expériences dans l’innovation inclusive ?

Nous avons réellement pu mesurer à quel point la recherche participative est la pierre angulaire de l’innovation inclusive : les personnes en situation de handicap sont les experts de leurs propres problématiques et c’est en s’appuyant sur cette somme d’expertises individuelles qu’il est possible de faire émerger les meilleures solutions.  



Citer ce billet
Jean-Philippe Nau (2020, 5 octobre). [Retours d’expérience] Alexandra Caussard – Cover Dressing. Handicap et innovation inclusive. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pekc

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search