[Retour d’expérience] Sébastien AMIGAS et Benjamin SINDRES – Virtual Access

  • Pourriez-vous vous présenter et présenter brièvement le projet ? Virtual Access est un concept qui se présente sous la forme de l’inclusion sociale et de l’accessibilité, au moyen des outils numériques et du développement software. Le fer de lance de ce projet est l’ingéniosité de Pascal Mir en qualité de développeur d’avoir conçu de A à Z par ses compétences personnelles de développeur un simulateur qui se présente sous la forme du cinéma dynamique (Idem Futuroscope…) et d’un casque de réalité virtuelle combiné à l’ensemble de la solution (Ordinateur, tablette, visiocasque, vérins électriques plateforme). Un site internet est une page you tube qui présente le concept avec une approche sincère et transparente. Actuellement deux personnes représentent la dynamique de développement auprès du public en qualité de porteurs projets, il s’agit de Benjamin SINDRES et moi-même AMIGAS Sébastien. L’objectif principal étant de faire découvrir ou revivre des expériences de loisirs en image vidéo 360 dégrée en format réel réalisée par nos soins. De ce fait nous présentons actuellement en animation ludique et dynamique une activité comme le char à voile, une balade à moto et une combinaison d’image immersive (Plongée, Safari, Montagnes russes.). Nous envisageons de présenter ce concept en centre hospitalier auprès des enfants hospitalisés, adultes et patients en service SSR. Dans un deuxième temps nous accordons une attention à proposer cette solution dans les espaces événementiels indoor/outdoor, afin de présenter un modèle inclusif et inviter des personnes à mobilité réduite à partager ce moment d’animation et de sensations immersives, seul, en famille, entre amis… Enfin c’est faire profiter de tous les bienfaits que cette nouvelle solution propose à ses participants. (Evasion, dépassement de soi, découverte, sensibilisation aux activités de loisirs, à la culture, à l’espace naturel.) Mais aussi mettre à disposition nos compétences auprès des sites difficiles d’accès au public (Forteresses, grottes, site naturel escarpé…) Une accessibilité à la visite au moyen du visiocasque autonome, mis à disposition à la demande du gestionnaire de site et ses équipes pour l’accueil de ce public spécifique qui ne peut réaliser une visite intégrale et faire partager ces images et ce dispositif auprès des centres hospitaliers, Ehpad, centre médico-sociaux pour réaliser des soins invasifs ou des animations sur le thème d’une visite virtuelle. Ce projet a obtenu une distinction particulière sur le fait que le mode de captage vidéo est original et intuitif puisque nous réalisons nos images au moyen d’un buste de mannequin de prêt à porter qui nous sert de stabilisateur caméra et donne rapidement une immersion entant que passager des activités de loisirs nautiques, terrestres et aériennes. Actuellement l’ensemble des vidéos réalisées en 360 se réalisent sur perche ou par drône.

  • Pour vous c’est quoi l’innovation inclusive ? et en quoi ce projet peut-il être vu comme une innovation inclusive ? L’innovation inclusive, c’est un concept qui oeuvre dans le sens de l’ensemble des publics, ce concept est réalisé par tous et pour tous, il rapproche les publics concernés et fait fit des différences. Ce projet ce rapproche de cette pensée car de part son utilisation il est conçu pour accueillir des personnes qui ne se déplace pas au moyen de fauteuil de roulant et l’inverse. Son investissement financier en prototypage permet d’accueillir des fauteuils électriques, jusqu’à 800 kg de charges dans des dimensons réduites afin de rendre cette animation nomade et au plus près des personnes.
  • En pratique est ce que ce type de démarche est facile à mettre en place ? Pourquoi ? En ce qui concerne le développement, cele nécéssite un temps important pour développer cette solution, L’aspect matériel demande un investissement qui approche les 15000 euros d’investissement. Un autre investissement doit être réalisé sur la plateforme d’accueil du simulateur pour assurer un confort d’accueil, une accessibilité par rampe, ainsi que des supports publicitaires pour apposer le mécénat sur l’intégration de la solution dans les espaces en fonction des entreprises ou acteurs souhaitant accorder leurs valeurs au soutien de ce concept y compris sur les supports vidéo en amont ou en fin des expériences VR. Sur la partie morale de ce projet, une évidence est là! Tous ces moyens numériques et matériels existe depuis des années et personne à ce jour ne s’est intéressé comme nous le faisons à le rendre réalisable. Nous pouvons de ce fait nous heurter à des personnes qui ne se sont pas sensibles à cette cause de développement. Certains gestionnaires qui à ce jour reste des investisseurs et calcule au prorata des visites des personnes à mobilité réduite sur leur site. Bien qu’évidemment sans cette solution présente il est difficile d’inviter ce public. Néanmoins d’autres personnes perçoivent le potentiel de ce concept et lui réserve le meilleur des accueils et soutien en fonction de leurs possibilités. Ensuite c’est de se projeter dans un modèle économique et un fonctionnement sur un mode de société qui permettra d’assurer la vente de ce matériel, c’est ce à quoi nous devons maintenant nous engager pour l’année 2022.
  • Quels enseignement avez-vous tirés de vos expériences dans l’innovation inclusive ? Dans notre situation, cela est un moment très fort de faire vivre cette expérience avec des enfants hospitalisés et de voir leur sourrires illuminés ainsi que ceux de leur parents, frères et soeurs. Partager ce moment avec les membres des associations qui oeuvrent  pour cela depuis de nombreuses années et qui réalisent des actes extraordinaires dans une ambiance révréatives et de fêtes dans des moments particuliers. Il en va de même auprès des séniors qui ravivent leurs âmes d’enfants dans ces moments d’animations en EHPAD, ainsi que la personne à mobilité réduite à qui nous venons de lui faire réaliser qu’un autre lendemain est possible à compter de maintenant. Nous percevons alors que la joie soigne des maux qui sur ce moment s’effacent des visages…Enfin en tant que référent de l’animation nous ne ressortons pas indifférent de ces moments puisque les meilleures leçons de courage nous sont alors prodiguées indirectement. Nous fédérons également autour de l’innovation inclusive, association, membres bienfaiteurs, personnes sensibles à cet effort et cette pensée atypique tournée vers l’autres. La question qui revient avec redondance est la suivante: « Etes vous vous ou l’un de vos proches en situation de mobilité réduite » Ce à quoi nous répondons par la négative et je vous laisse alors imaginer le sentiment d’humanisme qui prend place au cours de cet échange. Pour terminer c’est une expérience humaine extraordinaire, rencontrer des personnes qui sortent de l’ordinaire, avec des vocations parfois différentes mais complémentaires pour mener à bien ce projet. Ce qui ne me laisse pas indifférent et me rappelle une discipline sportive collective au sein de laquelle j’ai pris plaisir à évoluer au plus haut niveau. Un sentiment de reconnaissance profond auprès de nos soutiens que je considère comme partenaire fer de lance de ce concept. L’enseignement qui se manifeste plutôt comme un sentiment est le suivant : » Rien n’est acquis par avance, mais le jeu en vaut bien la chandelle. »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search